Utilisateur:Thomas : Différence entre versions

De Pratiques en milieux numériques
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « ==Scan to OCR== »)
 
m (Comment une machine peut-elle "lire" une page ?)
(6 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
==Scan to OCR==
+
=Scan to OCR=
 +
===Comment une machine peut-elle reconnaître du texte ?===
 +
Trouver le pourcentage de pixels noir pour détecter les blocs de texte ?
 +
Traiter chaque bloc séparément pour trouver quel alphabet il faut essayer de détecter dans quel bloc ?
 +
 
 +
===Comment une machine peut-elle "lire" une page ?===
 +
Si elle reconnaît les caractères, elle ne reconnaît pas les mots. Elle lirait donc les caractères un par un dans un bloc donné, puis passerait au suivant sans interruption. Il y aurait une sorte de condensation de tous les caractères dans une sorte de ligne infinie sans pause (comme le résultat de base que donne Tesseract : un fichier texte avec la chaîne de caractères reconnus sans interruption). C'est ce que la machine "peut" lire.
 +
Puisque la machine ne comprendrait pas non plus le sens des lettres (bien qu'un logiciel de text-to-speech reconnaît les mots et peut les lire) , (elle les connaît sous forme d'Unicode), elle pourrait aussi lire chaque "code" Unicode de chaque caractère à la suite.
 +
Dans le document que j'ai passé dans Tesseract il y  a beaucoup de langues et d'alphabets différents, donc la variante Unicode serait plus "logique" (je ne sais pas si le text-to-speech peut gérer plusieurs langues en même temps. Ceci dit, cela fait partie de la façon dont une machine fonctionne, une fois qu'elle est lancée elle ne peut pas s'arrêter pour remarquer un changement, sauf si on le lui indique.
 +
Graphiquement cela pourrait se traduire par une grille de caractères dans une fonte monospace, chacun caractère étant dans un carré de mêmes dimensions. on aurait alors du texte "matriciel", fonctionnant case par case et compliqué à lire pour un humain, qui ne saurait plus où commencer et où arrêter les mots.
 +
 
 +
c o m p l i q u é à l i r e p o u r u n h u m a i n

Version du 9 octobre 2019 à 16:15

Scan to OCR

Comment une machine peut-elle reconnaître du texte ?

Trouver le pourcentage de pixels noir pour détecter les blocs de texte ? Traiter chaque bloc séparément pour trouver quel alphabet il faut essayer de détecter dans quel bloc ?

Comment une machine peut-elle "lire" une page ?

Si elle reconnaît les caractères, elle ne reconnaît pas les mots. Elle lirait donc les caractères un par un dans un bloc donné, puis passerait au suivant sans interruption. Il y aurait une sorte de condensation de tous les caractères dans une sorte de ligne infinie sans pause (comme le résultat de base que donne Tesseract : un fichier texte avec la chaîne de caractères reconnus sans interruption). C'est ce que la machine "peut" lire. Puisque la machine ne comprendrait pas non plus le sens des lettres (bien qu'un logiciel de text-to-speech reconnaît les mots et peut les lire) , (elle les connaît sous forme d'Unicode), elle pourrait aussi lire chaque "code" Unicode de chaque caractère à la suite. Dans le document que j'ai passé dans Tesseract il y a beaucoup de langues et d'alphabets différents, donc la variante Unicode serait plus "logique" (je ne sais pas si le text-to-speech peut gérer plusieurs langues en même temps. Ceci dit, cela fait partie de la façon dont une machine fonctionne, une fois qu'elle est lancée elle ne peut pas s'arrêter pour remarquer un changement, sauf si on le lui indique. Graphiquement cela pourrait se traduire par une grille de caractères dans une fonte monospace, chacun caractère étant dans un carré de mêmes dimensions. on aurait alors du texte "matriciel", fonctionnant case par case et compliqué à lire pour un humain, qui ne saurait plus où commencer et où arrêter les mots.

c o m p l i q u é à l i r e p o u r u n h u m a i n